Coexistence Homme/castor dans le bassin de la Loire : une approche participative

Porteurs de projet :
José SERRANO, CITERES – UMR 7324
Florent KOHLER, ICD– EA 6297

Partenaires :
CEDETE, EA 1210
REMELICE, EA 4709
ERCAE, EA 7493
IRBI, UMR 7261
LLL, UMR 7210
POLEN, EA 4710
Centre de Recherche d’Histoire Quantitative, EA 7455

Année de l’appel à projet :
2020

Depuis sa réintroduction en 1973 à Blois, le castor européen recolonise la Loire et ses affluents, induisant des problèmes de coexistence liés à son effet sur les peupleraies et les vergers, ainsi qu’aux impacts sur les retenues d’eau.

Dans le cadre de l’axe humanités environnementales, qui regroupe des chercheurs de sciences humaines, sciences sociales et sciences de la nature, aussi bien à Orléans qu’à Tours, un consortium a choisi de se saisir de cette problématique afin d’expérimenter une modalité de science citoyenne visant à étudier les modalités de coexistence entre humains et rongeurs aquatiques en région Centre-Val de Loire.

Le projet s’appuie sur une approche participative impliquant des interactions avec les habitants et des restitutions sous forme d’échanges multiformes : état des lieux écologiques, entretiens libres et dirigés, cartographie mentale, traitement des données en vue de restitutions régulières aux habitants. Cette démarche s’inscrit dans « l’écologie de la réconciliation ». Nous partirons de l’éco-éthologie du castor, des services écosystémiques qu’il prodigue et de sa valeur patrimoniale et intrinsèque, afin de créer une base de discussion avec les habitants et leur fournir tous les éléments nécessaires à l’établissement d’une coexistence harmonieuse.

Notre axe s’investit dans ce changement de grille de lecture des rapports homme nature et un changement des rapports eux-mêmes que les hommes ont avec les écosystèmes et les êtres vivants.

Projet financé à hauteur de 5000€.