Monnaie et finance

Responsable scientifique : Guillaume Sarah

Arrow graph going down

Présentation :

Il existe Ă  OrlĂ©ans, comme Ă  Tours, une concentration exceptionnelle de spĂ©cialistes en monnaie et finance : plusieurs historiens travaillent sur les monnaies grecques, romaines, gauloises et mĂ©diĂ©vales ; plusieurs Ă©conomistes se sont spĂ©cialisĂ©s en histoire financiĂšre, Ă©volution des systĂšmes et des intermĂ©diaires financiers, de leur rĂ©glementation
 L’axe Monnaie et finance de la MSH VdL est le point de rencontre de chercheurs travaillant sur ces thĂšmes et appartenant Ă  des Ă©quipes de Tours et d’OrlĂ©ans.
UMR 7323 – Centre d’Etudes SupĂ©rieures de la Renaissance (CESR)
EA 6298 – Centre Tourangeau d’HIstoire et d’étude des Sources (CeTHiS)
UMR 5060 – Institut de Recherche sur les ArchĂ©oMATĂ©riaux (IRAMAT)
FRE 2014 – Laboratoire d’Économie d’OrlĂ©ans (LEO)

Objectifs de l’axe :

L’objectif de l’axe est d’encourager l’interdisciplinaritĂ© entre ces diffĂ©rents chercheurs. Dans cette perspective, nous organisons depuis 2013 des ateliers de recherche qui ont pour fonction de rapprocher les laboratoires qui font de la recherche de discipline diffĂ©rente, mais de thĂ©matiques communes ou proches. L’histoire alimente des questions Ă©tudiĂ©es en finance et en monnaie ; Ă  l’inverse les sujets abordĂ©s par les Ă©conomistes peuvent s’enrichir des travaux rĂ©alisĂ©s par des historiens. L’objectif est donc de croiser ces regards sur de mĂȘmes thĂ©matiques et de proposer des recherches menĂ©es avec des outils ou des mĂ©thodes complĂ©mentaires.

Questions en débat :

Plusieurs directions sont empruntĂ©es pour aborder les thĂšmes de recherche en monnaie et en finance. Les travaux en monnaie s’intĂ©ressent aux questions induites par la circulation monĂ©taire et analysent les liens entre autoritĂ© politique et monnaie (composition mĂ©tallique, contrĂŽle de l’émission, reprĂ©sentations de la monnaie, politique monĂ©taire)

  • AutoritĂ© politique et monnaie : la composition mĂ©tallique des monnaies permet de mesurer le degrĂ© de contrĂŽle des Ă©missions par l’autoritĂ© politique.
  • La circulation monĂ©taire : les phĂ©nomĂšnes de circulation monĂ©taire font Ă©galement appel au dĂ©veloppement d’enquĂȘtes sur les agents monĂ©taires, les responsables d’ateliers et changeurs, comme Ă  l’époque mĂ©diĂ©vale, mais aussi sur les pratiques et les reprĂ©sentations de la monnaie.
  • Les mĂ©taux monĂ©taires : les recherches menĂ©es sur l’arrivĂ©e des mĂ©taux amĂ©ricains pour lesquels des Ă©lĂ©ments rares fonctionnent comme traceurs permettent de mesurer la proportion de ces mĂ©taux neufs dans la masse monĂ©taire et par consĂ©quent l’influence de ces mĂ©taux sur le fonctionnement de l’économie europĂ©enne. Cette approche est Ă  l’arriĂšre‐plan de nombreuses enquĂȘtes sur l’or, l’argent et les alliages cuivreux antiques et mĂ©diĂ©vaux.
  • Études numismatiques : les analyses physiques combinĂ©es aux sources historiques permettent d’ajuster le classement des Ă©missions, leur lieu et leur date de fabrication. On peut alors dĂ©finir de vĂ©ritables politiques monĂ©taires, dans un cadre Ă©conomique et politique plus large.
  • Analyse des politiques monĂ©taires contemporaines, des comportements des banques centrales
  • Évolution des formes de la monnaie (de la monnaie mĂ©tallique aux formes dĂ©matĂ©rialisĂ©es, monnaies virtuelles
.)

Les travaux en finance prolongent d’une certaine façon, la problĂ©matique prĂ©cĂ©dente. Les travaux vont de la microĂ©conomie (thĂ©orie des contrats et de la rĂ©glementation) Ă  la macroĂ©conomie monĂ©taire et financiĂšre, en passant par des analyses ciblĂ©es en finance de marchĂ©.

  • Finance de marchĂ© : travaux en finance historique, travaux portant sur l’intĂ©gration internationale des marchĂ©s financiers, sur les comportements des intermĂ©diaires en information incomplĂšte et des acteurs de la gestion dĂ©lĂ©guĂ©e

  • SystĂšmes financiers, institutions, croissance et dĂ©veloppement : Ă©tudier la question de l’origine des diffĂ©rences entre systĂšmes financiers et leur incidence sur la croissance Ă©conomique.
  • La gouvernance et la rĂ©glementation des systĂšmes financiers (dysfonctionnements et Ă©volutions des marchĂ©s financiers (bulles de prix d’actifs, crises, apparition de nouveaux acteurs de l’intermĂ©diation) et Ă©volutions rĂ©glementaires et prudentielles.
  • Analyse des systĂšmes bancaires et des comportements des agents non bancaires (fonds assurance-vie).

Les travaux prĂ©cĂ©dents s’enrichissent de rĂ©flexions thĂ©oriques portant sur l’Histoire de la pensĂ©e monĂ©taire et financiĂšre conduits dans le cadre des sĂ©minaires PHILEO (philosophie, histoire et pensĂ©es Ă©conomiques).