Colloque “Saisir le rapport affectif du lieu”

Se dirige-t-on vers une fabrique affective des lieux? Qu’il s’agisse d’architectes, de designers, d’économistes, de gĂ©ographes, de paysagistes, de sociologues, d’urbanistes, d’artistes ou d’habitants, nombreux sont ceux qui, au niveau conceptuel ou pratique, manifestent un intĂ©rĂŞt vis-Ă -vis du rapport affectif aux lieux. Toutefois, si les discours en ce sens se multiplient, les difficultĂ©s rencontrĂ©es sont importantes lorsqu’il s’agit de capter, comprendre, mobiliser ou encore susciter les Ă©motions et les sentiments tant — entre aimer et ne pas aimer, tĂ©moigner de l’indiffĂ©rence ou de la dĂ©testation — l’éventail est large et les mĂ©canismes complexes. En outre, les termes employĂ©s qualifient autant la personne qui formule un sentiment, que les lieux concernĂ©s et la relation elle-mĂŞme.

Contributions de l’Atelier Numérique

Durant toute la semaine du colloque, l’Atelier NumĂ©rique a filmĂ© toutes les communications, les Ă©changes durant les tables rondes, ainsi que les ateliers.

Ce colloque Ă  bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un accompagnement technique en amont de enlèvement, d’une solution de diffusion en ligne. Un film documentaire est en cours de rĂ©alisation.

A voir

Voir les vidéos