WATER-Pondi – WATEr Risk Assessment in PondichĂ©ry

Année : 2017 Durée : 3 ans

Porteur : Professeur, GEHCO, EA 6293, Marc Desmet

Partenaires : LEO (FRE 2014).
CITERES (UMR 7324).
MSH Val de Loire (USR 3501).
Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies (D3E – BRGM).
Groupe de Recherche en Matériaux, microélectronique, Acoustique et Nanotechnologies (GREMAN).
Institut Français de Pondichéry (IFP).
National Geophysical Research Institute (NGRI) (Inde).
GĂ©o-Hyd (45).
RIVE (37).
Centre Sciences (45).
Center for Water Ressources (CWR) – Anna University (Inde).

Financeurs :

Réalisations associées :

Statut : En cours

Projet soutenu par la Région Centre-Val de Loire (dans le cadre d’un Appel à Projet Régional 2017-2020). Comme toutes les villes indiennes soumises à un régime de mousson et à une accélération de la densification urbaine, Pondichéry est caractérisée par des infrastructures en eau potable ne permettant plus de répondre durablement à la demande de la population ; d’autre part, les rejets d’eaux usées non traitées contaminent l’ensemble du cycle de l’eau. On constate qu’il n’existe pas d’étude scientifique intégrée et pluridisciplinaire permettant de fournir un cadre préliminaire de l’état actuel de la ressource et de la qualité des eaux de surface et des eaux souterraines : le projet WATER-Pondi est donc destiné à préciser le fonctionnement du cycle de l’eau sur le territoire de la ville de Pondichéry et ses enjeux en terme de politique publique. Ce projet permettra de dresser cet état des lieux qui sera limité à un secteur de forte pression humaine de la frange urbaine. Ce projet implique des équipes de géologues, économistes, géographes, sociologues, modélisateurs et des spécialistes de la métrologie environnementale. Il s’inscrit dans le cadre d’un très large programme de l’Agence Française de Développement (AFD) pour la réhabilitation des infrastructures pondichériennes liées à l’eau.