SERVEUR – Services rendus par les espaces verts urbains

Année : 2012 Durée : 3 ans

Porteur : CITERES, UMR 7324, Jean Louis YENGUE

Partenaires : Centre d’Étude sur les Territoires et de l’Environnement – CEDETE (Université d’Orléans).
MSH Val de Loire, CNRS).
institut de Recherche sur la Biologie, IRBI (UMR 7261).
GERCIE, I STO (CNRS – Université d’Orléans).
CETU INNOPHYT (Université François, Rabelais de Tours).
Institut de Recherche en Innovation et Science de l’Entreprise – IRISE (75).
Ville de Blois (41).
Ville de Bourges (18).
Ville de Chartres (28).
Ville de Châteauroux (36).
Ville d’Orléans (45).
Ville de Tours (37).

Financeurs :

RĂ©alisations associĂ©es : SERVEUR – Services rendus par les espaces verts urbains.

Statut : Achevé

SERVEUR ambitionne, dans un contexte urbain, d’identifier les retombées des espaces non imperméabilisés, aussi bien pour la population que pour les collectivités. Le travail se focalisera en priorité sur les bois urbains, les jardins ouvriers et les parcs d’agrément, et sur deux grandes catégories des services écosystémiques, à savoir les services d’approvisionnement et les services culturels. Les 6 chefs lieux de département de la région seront les terrains d’expérimentation, auxquels seront associés 2 autres villes référentes : Hanovre (Allemagne) et Ceceres (Espagne). Ce projet se positionne, d’une part, sur le champ de la recherche appliquée car il associera des les premières taches les différents services des espaces verts pour coller au plus près de leurs préoccupations. Les résultats attendus seront alors environnementaux, sociaux et juridiques. D’autre part ce travail se veut aussi exploratoire car l’un des objectifs est d’initier une démarche reproductible pour caractériser et évaluer les retombées socio-économiques des espaces urbains en croisant dans un modèle mathématique les approches économiques, environnementales et sociales. Cette recherche-action, fortement ancrée dans la  pluridisciplinarité, s’appuie sur un réseau déjà constitué (projet de recherche national GESSOL dont le financement couvrira une partie de SERVEUR) qui rassemble des géographes, aménageurs, écologues, sociologues et juristes, auxquels s’ajouteront des économistes, des
mathématiciens et des géologues.

La MSH a participe à la caractérisation géographique et spatiale des espaces verts dans les six préfectures de la région Centre-Val de Loire. Elle coordonne et encadre les stagaires et un ingénieur recruté en contrat pour la conception de la base de données, l’acquisition et l’analyse des données spatiales. La MSH créé et met en ligne le site Internet pour la diffusion des informations à la communauté scientifique et en interne pour les partenaires du projet.

Publication :
Pin B., Yengué J.-Y., Andrieu D., Servain S., Génin A., 2013 « Analyse multicritères de la diversité des espaces verts, approche méthodologique et décryptage fonctionnel : le cas du schéma de cohérence territoriale de Tours (Indre-et-Loire) », in Soumagne J. sous la dir., 2013 « Nature et composition urbaine », 137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012, 125 p.