PLANTACLIM – Maximiser les services des (re)plantations forestières dans le contexte du changement climatique

Année : 2020 Durée : 3 ans

Porteur : Sylvie Servain - UMR 7324 CITERES

Partenaires : Irstea - UR Écosystèmes forestiers.
Laboratoire de Biologie des Ligneux et des Grandes Cultures (LBLGC).
Institut des Sciences de la Terre d'Orléans (ISTO).
Maison des Sciences de l'Homme - Val de Loire.
Arbocentre.
Office national des ForĂŞts (ONF).
Centre National de la Propriété Forestière - Délégation Ile-de-France - Centre-Val de Loire (CRPF).
Duramen.
Peupliers du Centre-Val de Loire (PCVL).
Association des Entrepreneurs de Travaux forestiers - Centre Val de Loire (ETF CVL).
Société d'étude, de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (SEPANT).
Parc naturel régional Loire Anjou Touraine (PNR LAT).

Financeurs :

Statut : En cours

Dans le contexte du changement climatique, les plantations forestières sont amenĂ©es Ă  jouer un rĂ´le croissant, en tant que moyen d’attĂ©nuation, par la sĂ©questration et le stockage du carbone et par la production de matĂ©riaux biosourcĂ©s locaux, se substituant Ă  d’autres matĂ©riaux plus Ă©nergivores (bĂ©ton…). Elles sont aussi un moyen d’adaptation plus rapide de la vĂ©gĂ©tation prĂ©sente localement mais les espèces plantĂ©es devront elles-mĂŞmes s’adapter (dĂ©ficit hydrique, risques accrus : parasites, incendies…). Leur prĂ©sence et leur devenir se heurtent Ă  des freins et obstacles que ce projet ambitionne d’identifier et de dĂ©passer, en s’intĂ©ressant aux plantations forestières de la RĂ©gion Centre-Val de Loire, Ă  partir de l’exemple des pineraies et des peupleraies. Il s’agira d’abord de dresser un Ă©tat des lieux de ces (re)plantations et des services qu’elles rendent. Seront Ă©tudiĂ©es leurs caractĂ©ristiques sur le plan environnemental (sols, biodiversitĂ©, ravageurs), Ă©conomique (offre et demande en bois dans la RĂ©gion) et socio-culturel (activitĂ©s de loisirs, manière dont les plantations sont perçues), en questionnant l’influence de leur localisation et des modes de plantation, gestion et exploitation (coupes rases). Des scĂ©narios d’adaptation aux changements climatique et socio-Ă©conomique seront proposĂ©s, dans l’objectif de rĂ©pondre aux attentes de la sociĂ©tĂ© (dĂ©sir de nature), de limiter les impacts nĂ©gatifs sur l’environnement et les paysages, d’encourager le recours aux matĂ©riaux locaux biosourcĂ©s, afin de concourir Ă  asseoir l’avenir de la filière dans la RĂ©gion, en l’inscrivant dans le dĂ©veloppement durable.