La relation entre l’homme et le cours d’eau à Hong Kong et en Chine continentale

Porteur de projet :

Yixin CAO, CITERES, UMR 7324

Année de l’appel :

2022

La recherche sur le terrain en Chine constitue la partie essentielle de ma thèse. Avec une méthode pluridisciplinaire, l’objectif est à la fois d’étudier les relations entre les humains et les cours d’eau dans les villes et d’observer le développement de la restauration des rivières urbaines. Le projet devrait être réalisé lors de ma visite à l’Université d’Hong Kong (HKU) de mars à juillet 2022 dans le cadre d’une coopération internationale. Je mènerai une étude comparative sur le design et l’aménagement des berges entre Tours et HK. Un séminaire sera organisé à HKU à cet égard. Le travail comprend 1) À HK : étudier les projets d’amélioration de la rivière Ho Chung et Kai Tak avec une visite de terrain, une observation participative, et des entretiens avec les départements de l’eau et les diverses parties prenantes. 2) À Guangzhou, Wuhan, Ningbo : entretien avec les « River Chiefs », enquête publique en ligne et sur le terrain sur la participation citoyenne à la gestion des rivières. 3) À Wuhan, Chongqing, Hangzhou : visite de trois musées de l’eau de l’UNESCO ; entretien avec leurs conservateurs ; questionnaires destinés aux visiteurs sur l’éducation environnementale. L’étude fait également suite au concept « Human-River Encounter Sites », un ouvrage collectif de l’équipe DATE publié en 2021. Le projet demande 1000€ à MSH pour soutenir la mise en œuvre du plan 1 et le plan 2,3 sera soutenu par d’autres ressources financières (il ne sera pas réalisé seulement si dans ce cas).

Projet financé à hauteur de 1000€