Faut-il « regénéraliser » le droit pénal ?

Auteur : Guillaume Beaussonie (dir.)
Éditeur : Librairie générale de droit et de jurisprudence
Date de publication : janvier 2016
Laboratoire : CRDP – EA 2116
 

La question, volontairement iconoclaste, était une incitation à penser autrement le droit pénal général. En se posant de nouvelles questions ou en abordant différemment d’anciennes questions ou d’anciennes réponses, un groupe de chercheurs pénalistes venus de toute la France (Aix-Marseille, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lille, Limoges, Nancy, Orléans, Paris, Poitiers, Tours) s’est réuni lors d’un colloque qui s’est déroulé à Tours les 6 et 7 novembre 2014, afin de poser les jalons d’une entreprise doctrinale souhaitée originale. La dilatation du domaine d’étude et la multiplication des regards permettent en effet, non seulement de se préserver de l’écueil du dogmatisme et de tirer profit de la richesse du pluralisme, mais aussi de produire des réflexions inédites.
Les premiers travaux de ce groupe se trouvent condensés dans le présent ouvrage qui se distribue en deux parties : « À propos du droit pénal en général » et « Propos sur le droit pénal général ». On y trouvera des recherches sur les fondements, les sujets, les principes et les éléments de la répression, c’est-à-dire sur tout ce qui fait du droit pénal général une discipline si originale ; autant de contributions qui représentent des incitations à poursuivre l’étude d’un droit encore trop marqué par un classicisme qui obstrue la réflexion.