ThéoDDISés – Théologie et Droit au XIIe siècle. Différenciations, Interactions, Singularités

Année : 2019 Durée : 2 ans

Porteur : MSH Val de Loire – USR 3501, Raphaël Eckert

Partenaires : MISHA.

Financeurs :

Statut : En cours

Ce projet a pour but d’examiner à frais nouveaux les rapports entre droit et théologie au cours d’un long XIIe siècle, encadré en amont par le décret de Nicolas II sur l’élection pontificale (1059) et en aval par le concile de Latran IV (1215). Il entend notamment questionner les singularités d’un discours juridique pensé comme irréductible aux autres champs disciplinaires concurrents (la théologie, l’exégèse biblique, la rhétorique, …). Pour ce faire, il analysera les méthodes de travail des juristes savants du XIIe siècle, leur utilisation préférentielle de certains termes, leurs procédés de citations ou encore leurs corpus référentiels. L’originalité de cette recherche tient surtout au fait qu’elle sera menée par comparaison avec la production théologique contemporaine entendue au sens large, c’est-à-dire en y incluant certains commentaires issus des herméneutiques juive et musulmane dans le cadre d’une interprétation juridique comparée. Ce long XIIe siècle fut en effet fécond en termes d’hybridation des savoirs et d’interconnections des réseaux intellectuels et culturels, grâce à l’intensité des contacts et des transferts entre aires civilisationnelles voisines. Par construction, ce travail repose sur une forte pluridisciplinarité et une large coopération internationale, rendues nécessaires par la dispersion, la complexité et la technicité des sources primaires.

Projet financé dans le cadre de l’Appel inter-MSH du RnMSH 2019-2020