Elites italiennes et monarchies européennes : circulations et réseaux de pouvoir (XVIème – XVIIIème siècles)

Porteur de projet: 
Albane COGNÉ, Centre Tourangeau d’Histoire et d’Etude des Sources (CeTHiS)
Partenaires: 

Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323

Année de l'Appel à projet: 
2016

Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, les territoires italiens se trouvent soumis à un emboitement de pouvoirs et à des sphères d’influence qui évoluent au cours des siècles (impériale, espagnole, française, pontificale…). La capacité des grandes familles italiennes à tisser des liens avec les principales cours européennes et à bénéficier des ressources offertes par celles-ci (charges institutionnelles, militaires ou diplomatiques, titres, fiefs, décorations…) semble déterminante pour expliquer la continuité ou non de leur domination sociale. En croisant l’approche prosopographique et la network analysis, ce projet a pour objectif d’envisager le rôle, les formes et les dynamiques des réseaux de pouvoir à l’intérieur des États italiens rattachés à la monarchie espagnole (duché de Milan, royaumes de Naples, de Sicile et de Sardaigne). Il accordera une attention particulière aux crises et aux bouleversements politiques qui caractérisent la péninsule italienne au cours de la période moderne (révoltes du XVIIe siècle et guerres de successions du XVIIIe siècle). Le soutien de la MSH Val de Loire serait fondamental pour l'acceptation d'un partenariat avec l'EFR (déposé) et pour permettre l’organisation d’une première réunion afin de pouvoir préparer la candidature à un financement de plus large ampleur (ANR, ERC). Un soutien technique pour la réalisation des bases de données en ligne et pour la mise en œuvre d’un site internet est également requis.

Projet financé à hauteur de 5 000 €.