[Colloque international] Louis XI, les dialogues d’un prince. Échanges et confrontations

Date : Du 12/10/2023 au 14/10/2023
Lieu : Tours (CESR) & Langeais (Château)
Réponse attendue avant le :  29/09/2022

À l’occasion du 600e anniversaire de la naissance de Louis XI, des chercheurs des universités de Tours et d’Angers souhaitent organiser, avec le soutien de la Fondation Jacques Siegfried de l’Institut de France et en collaboration avec l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, un colloque sur ce souverain majeur de la fin du Moyen Âge.
Pluridisciplinaire, cette manifestation entend faire dialoguer des historiens, des archéologues, des historiens de l’art, des juristes et des littéraires. Car Louis XI ne se laisse pas facilement appréhender : on le compare souvent à une araignée au centre de sa toile, mais c’est aussi un souverain doté d’une extraordinaire énergie, qui parcourt inlassablement les routes de son royaume. À travers l’image que l’on peut se faire de Louis XI se dessine un homme machiavélique avant l’heure, mais souvent maladroit ; un homme refermé sur lui-même, mais dont les réflexions politiques ont une dimension européenne ; un champion du contrôle politique et de l’autorité, de la propagande et de la guerre, réaliste sans état d’âme, solitaire et omnipotent, sinistre, mais plein d’humour, qui « sidère » ses contemporains (Lydwine Scordia). Volontiers ambigu, voire paradoxal, il incarne à merveille cette période aussi trouble que fascinante qui sépare le Moyen Âge de la Renaissance. Dans un paysage politique complexe et mouvant, ce souci d’être sur tous les fronts et d’assurer un contrôle permanent s’accompagne aussi de la recherche de solutions négociées, dans le cadre, par exemple, d’échanges diplomatiques savamment orchestrés. Car le roi aime à parler et à se faire entendre, soit lui-même, soir par l’intermédiaire de ses hommes de confiance. Ainsi est-ce par les dialogues engagés avec les villes, la noblesse, l’Église, les Parlements qu’il mène adroitement sa diplomatie, et qu’il associe avec art les différents corps constitués du royaume.

Depuis le travail de Pierre Champion (1927), Louis XI a fait l’objet de plusieurs biographies importantes (Paul Murray Kendall (à titre historiographique), Pierre-Roger Gaussin, Jacques Heers (à titre historiographique), Jean Favier, Joël Blanchard, Amable Sablon du Corail, Jean-François Lassalmonie, Lydwine Scordia) mettant en évidence l’envergure du souverain et l’ambition de sa politique administrative. À l’opposé de l’image d’un autocrate, sourd et aveugle aux réalités de son royaume, nous entendons privilégier celle d’un roi aux prises avec les réalités de son temps. Autrement dit, nous proposons de réfléchir à l’oeuvre politique de Louis XI – dans toutes ses dimensions – et à la manière dont elle se nourrit du dialogue avec les corps constitués du pays.

Le colloque entend donc aborder de manière inédite la question du dialogue. Il a pour ambition de nourrir les échanges interdisciplinaires, d’ouvrir des dossiers documentaires ou thématiques originaux et de faire une place particulière aux jeunes chercheurs travaillant sur ce thème. Aussi, l’approche monographique sera-t-elle privilégiée par rapport à l’approche synthétique.

Il est coorganisé par les universités de Tours et d’Angers, avec le soutien de la Fondation Jacques Siegfried de l’Institut de France et en collaboration avec l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Informations sur le colloque

Appel à communication

Propositions de communication à envoyer avant le 29 septembre 2022.

Consulter le texte de l’appel