Séminaire MSH 2012-2013 : Pratiques numériques en SHS

Séminaire organisé par l’Atelier Numérique de la MSH Val de Loire.
Lieu : Tours et Orléans
L’Atelier Numérique de la MSH Val de Loire et les équipes membres organisent un séminaire « Pratiques numériques en SHS » pour l’année 2012-2013.
Ce séminaire est conçu comme un lieu de réflexion et de confrontation des pratiques et des analyses afin d’établir, en liaison avec les grands programmes internationaux, un espace de questionnement sur les normes et les usages, de la conservation patrimoniale aux outils de traitement automatique.

Lorsque les intervenants ont donné leur accord, les séminaires sont enregistrés et mis à disposition en format audio et/ou vidéo sur le site de la MSH.
Sauf indication contraire, les enregistrements sont diffusés sous licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0.

Programmation :

22/11/2012 – Le « syndrome steampunk »

Paul BERTRAND (IRHT)


Programme

Le « syndrome steampunk » : pour une refondation des digital humanities ? par Paul BERTRAND (IRHT)

12/02/2013 – Concepts et pratiques de l’archivage numérique

Michel JACOBSON (SIAF)


Programme

Concepts et pratiques de l’archivage numérique par Michel JACOBSON (Service interministériel des archives de France)
L’information numérique a maintenant plus d’un demi siècle d’ancienneté. Elle a envahit la plupart des domaines remplaçant parfois complètement les anciennes formes d’écriture. Cette nouvelle forme d’information pose de nombreux problèmes relatifs à sa conservation dans le temps (vieillissement des supports, obsolescence des formats, dépendances vis à vis du marché, etc.) Il s’agit ici de vous présenter les concepts et les pratiques de l’archivage numérique qui permettent de répondre au défi de la conservation dans le temps de ces informations et éventuellement de leur valeur de preuve.


Vidéos
19/03/2013 – Diffuser les données numériques de la recherche

(conférence annulée)
Véronique GINOUVES (Phonothèque MMSH d’Aix-en-Provence)
Pascal GARRET (Centre de ressources électroniques MSH Val de Loire)


Programme

Diffuser les données numériques de la recherche en SHS : questions juridiques et éthiques par Véronique GINOUVES (Ingénieure de recherche et responsable de la Phonothèque à la MMSH d’Aix-en-Provence) et Pascal GARRET (Ingénieur de recherche et responsable du Centre de ressources électroniques sur les villes à la MSH Val de Loire)
mardi 19 mars de 14h à 16h.

Conférence annulée

Les chercheurs en sciences sociales utilisent de plus en plus des documents multimédias pour illustrer leurs travaux ou les utilisent directement comme matériaux de la recherche. Ces documents, qui peuvent avoir été produits par des tierces personnes ou par eux-mêmes, posent de nombreux problèmes juridiques et éthiques au moment de leur diffusion sous forme numérique.

Le passage au numérique amène effectivement à une situation paradoxale puisque, d’une part, les chercheurs n’ont jamais eu aussi facilement accès aux images, aux sons et autres types de médias tant par la profusion des documents disponibles sur le web que par la facilité d’en produire soi-même avec les appareils numérique ou les logiciels qui équipent les ordinateurs et, d’autre part, de multiples restrictions freinent, voire interdisent la diffusion de toutes ces données tant pour des raisons de respect de droits que d’éthique.

L’usage quotidien d’internet, la simplicité avec laquelle il est aujourd’hui possible de publier et mettre à la disposition de tous des contenus sur le web ont fait que, bien souvent, la tendance est de publier des documents sous forme numérique sans se poser toutes les questions sur les droits que nous avons ou pas de le faire, ou même des conséquences que cela peut avoir sur des tiers, par exemple en matière du respect du droit à l’image des personnes.

Comment concilier le droit légitime des chercheurs et des enseignants à utiliser des documents multimédias dans le cadre de leurs travaux tout en respectant les droits associés à ces mêmes documents ? Dans quelle mesure et avec quelles limites peut-on être amené à enfreindre la loi à des fins d’éducation et de recherche ?

Répondre à ces questions n’est pas simple car les cas de figures sont multiples et variés, mais c’est avec cet objectif qu’a été constitué un groupe de travail collectif pour rédiger progressivement un recueil de (bonnes) pratiques qui propose, par le biais d’exemples concrets, un certain nombre de solutions.

Les questions sont abordées de la collecte à la diffusion et pour tous les types de documents, chaque membre du collectif apportant son expertise en fonction de ses compétences.

Après une introduction présentant la méthodologie, des premiers exemples sur l’enregistrement de terrain et sur la diffusion des images seront présentés.

Adresse du carnet du groupe de travail sur Hypothèses : http://ethiquedroit.hypotheses.org/.