Projets dont la MSH Val de Loire est partenaire

RENUMAR

RENUMAR : REssources NUMériques pour l’édition des Archives de la Renaissance – De minute en minute 2.0
Responsables de projet : Florence Alazard & David Rivaud
Partenaires du projet : CESR – UMR 7323, Archives Municipales de Tours, Archives Départementales 37, Archives Départementales 18, Archives Municipales d’Amboise, MSH Val de Loire.

Soutenu par la Région Centre – Val de Loire (dans le cadre d’un Appel à Projet Régional 2016-2019), le projet RENUMAR (REssources NUMériques pour l’édition des Archives de la Renaissance) a pour ambition d’élargir le champ documentaire de la base « De minute en minute » qui présente, depuis 2007, plus de 10 000 transcriptions et/ou descriptions d’actes notariés tourangeaux ou parisiens des XVe et XVIe siècles et de créer un espace d’édition en ligne répondant aux exigences de l’édition scientifique.

La MSH Val de Loire assure la finalisation de la base, la mise en place de l’interface d’interrogation et de consultation (XTF) et le suivi technique.

ATMOCE

ATMOCE : L’atelier monétaire gaulois de Cenabum. Production des bronzes carnutes, IIe-Ier s. av. n.è.
Porteur : Sylvia Nieto-Pelletier (chargée de recherche CNRS, IRAMAT-CEB)
Partenaires du projet :  IRAMAT-CEB – UMR 5060, CNRS-université d’Orléans ; Inrap ; Pôle d’archéologie, Ville d’Orléans ; CITERES-LAT – UMR 7324, CNRS-université de Tours ; CEMHTI – UPR 3079, CNRS ; Bibliothèque nationale de France, département des Monnaies, médailles et antiques ; CETHIS – EA 6298, université de Tours ; MSH Val de Loire ; ARCHEA.

Soutenu par la Région Centre – Val de Loire (dans le cadre d’un Appel à Projet Régional 2016-2019) le projet ATMOCE repose sur l’étude hautement pluridisciplinaire de l’atelier monétaire gaulois d’Orléans, dans toutes ses composantes, afin de caractériser le plus finement possible cette structure de production et d’apporter un éclairage nouveau à notre connaissance des ateliers monétaires gaulois. Les investigations sont élargies aux sites orléanais ayant livré du mobilier gaulois et au territoire des Carnutes. Il s’agit de rassembler et confronter des données numismatiques, archéologiques, archéométriques et spatiales afin de comprendre et préciser la production monétaire en bronze chez les Carnutes aux IIe et Ier siècles av. n.è.

La MSH Val de Loire assure le développement de la base de données qui intègre les résultats des analyses des monnaies et résidus métalliques et la création du site internet du projet.

> Voir la présentation du projet sur le carnet de recherche de la BnF

RECEPTIONS

RECEPTIONS : Réseaux de l’Économie Collaborative et Pratiques Touristiques Innovantes
Porteur :
 Nicolas Oppenchaim (Maître de conférences, CITERES UMR7324)
Partenaires du projet : CITERES – UMR CNRS 7324, CETU – ETIcS, MSH Val de Loire, Office de Tourisme de Tours Val de Loire, Agence Départementale du Tourisme 37, Observatoire de l’Économie et des Territoires de Touraine, Institut Européen d’Histoire et Culture de l’Alimentation, Comité Régional du Tourisme Centre – Val de Loire, Communauté d’Agglomération de Tours.

Soutenu par la Région Centre – Val de Loire (dans le cadre d’un Appel à Projet Régional 2017-2020), le projet RECEPTIONS a pour objectif d’étudier l’impact des nouvelles pratiques dans le champ touristique, comme le développement des plate-formes collaboratives d’hébergement (couchsurfing, airbnb) ou l’intégration des habitants dans l’accueil (greeters), sur les acteurs et les circuits traditionnels du secteur de l’hospitalité. Le projet s’inscrit dans le programme ARD “Intelligence du Patrimoine” et vise à mieux comprendre l’influence de ces nouvelles pratiques sur l’expérience touristique des personnes accueillies. À cette fin, la possible remise en cause, par les outils issus de l’économie numérique, des circuits traditionnels de prescription de l’expérience touristique que sont les guides papiers ou encore les offices du tourisme, sera interrogée. Une cartographie de l’ensemble de l’offre d’hébergement à destination des touristes le long du couloir ligérien entre Blois et Tours, sera réalisée afin d’étudier une possible transformation de la géographie de l’accueil et des lieux de visites.

La MSH Val de Loire sera associée au relevé des offres d’hébergements proposées par les plate-formes de l’Économie Collaborative. La comparaison de la géographie de cette nouvelle offre avec l’offre d’hébergement traditionnelle, devra permettre d’évaluer les recompositions spatiales à l’œuvre impulsées par les pratiques touristiques d’aujourd’hui.