Sociabilité féminine et nations en construction dans l’Amérique Latine du XIXème siècle

Porteur de projet: 
Brigitte NATANSON, Réceptions et Médiations de Littératures et de Cultures Étrangères et Comparées (RÉMÉLICE) – EA 4709
Partenaires: 

Interactions Culturelles et Discursives (ICD) – EA 6297

Année de l'Appel à projet: 
2016

Mariquita Sánchez (Buenos Aires, 1786-1868) et Juana Manso (1819-1875)
Les écrits que nous souhaitons rassembler, éditer et traduire témoignent des trajectoires de ces actrices privilégiées de près d’un siècle d’intenses transformations sociales et politiques : les derniers temps de la société coloniale et les débuts des mouvements d’indépendance (pour Mariquita Sánchez), la formation de la République argentine (pour Mariquita Sánchez et Juana Manso). Les histoires de l’éducation, souvent incomplètes, taisent généralement le rôle prédominant des femmes dans l’éducation. Même celles qui sont impossibles à taire car elles ont laissé des traces écrites, n’apparaissent que rarement et fugitivement dans ces histoires. La consultation d’archives privées, publiques et institutionnelles (familles des descendants, journaux et revues, musées, bibliothèques), à Buenos Aires, Rosario, Córdoba, et Montevideo, de ces deux personnages permettra de mettre au jour un combat quotidien, souvent peu reconnu. Ces problématiques permettent de repenser également les influences réciproques du Río de la Plata et du reste de l’Amérique latine et de ces territoires avec l’Europe et en particulier la France, en termes d’émancipation des sujets.

Projet financé à hauteur de 5 000 €.