Mutualisation et méta-analyse de corpus qualitatifs sur les mobilités quotidiennes dans les territoires dépendants de l'automobile

Porteur de projet: 
Laurent CAILLY, Cités, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES) – UMR 7324
Partenaires: 

Espaces et Sociétés (ESO)-Rennes – Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne

Année de l'Appel à projet: 
2016

Au sein du laboratoire CITERES, six programmes de recherche ont été/sont actuellement menés sur les questions liées aux pratiques quotidiennes de mobilité dans des territoires dépendants de l’automobile (territoires du périurbain, du rural polarisé ou du rural isolé). Ils partagent des problématiques communes, des terrains d’étude similaires et des méthodologies complémentaires ; ils sont tous basés sur des données récoltées via des entretiens semi-directifs, des suivis par GPS et des formes innovantes de recherche-action. Les convergences qui existent entre ces six programmes nous invitent à les réinterroger de manière globale et à les faire dialoguer, ce qui n’a jamais été réalisé à ce jour.
En comptabilisant l’ensemble des données récoltées au cours de ces six programmes de recherche, on dispose d’un matériau qualitatif exceptionnellement riche : 235 entretiens semi-directifs, et une centaine de tracés-GPS. Ainsi, il s’agira d’une part de se questionner d’un point de vue technique, éthique, juridique et méthodologique sur la mutualisation des différents corpus. D’autre part, en s’appuyant sur les résultats des différents programmes, il s’agirait de retraiter l’ensemble de ce méta-corpus à partir de deux interrogations principales : 1. Les formes de la mobilité quotidienne dans des espaces de faible densité ; 2. Les changements modaux dans un contexte d’épreuve (renchérissement des carburants, injonctions au développement durable, remis en cause du tout-voiture).

Projet financé à hauteur de 5 000 €.