Le récit de guerre comme source historique, de l’Antiquité à l’époque contemporaine

Porteur de projet: 
Sylvain JANNIARD, Centre Tourangeau d'Histoire et d'Etudes des Sources (CeTHiS) - EA 6298)
Partenaires: 

HeRMA - EA 3811, Université de Poitiers
POLEN (Pouvoirs, Lettres, Normes) - EA 4710
GRHIS - EA 3831, Université de Rouen
Orient & Méditerranée - UMR 8167

Année de l'Appel à projet: 
2013

La guerre est le phénomène social le plus complexe à mettre en récit : comment organiser la grande diversité des faits, leur enchaînement et leur simultanéité, surtout quand les documents et les témoignages se multiplient ? Le récit de guerre est aussi soumis à la nature de ces mêmes témoignages et à leurs stratégies littéraires, discursives ou politiques. Le projet, fruit d’une collaboration entre cinq laboratoires, porte sur trois questions que soulève l’utilisation des récits de guerre comme sources historiques, de l’Antiquité au début du XXe siècle : la place des civils dans les récits de guerre, la violence des soldats dans les récits de guerre, la véracité et la qualité des récits de guerre en tant que sources. Le projet aborde la poétique des récits de guerre mais l’étude des conditions de leurs productions doit aussi permettre de mieux apprécier la valeur des informations qu’ils transmettent. Il s’agit de prendre pleinement la mesure des précautions qu’impose au travail du savant le processus de reconstruction et d’exposition des faits dans les récits de guerre, en s’affranchissant des divisions disciplinaires et chronologiques traditionnelles. Le projet sera conduit sous la forme de trois séminaires de travail d’une journée, consacrés chacun à l’un des trois thèmes de recherche choisis. Chaque thème sera lui-même décliné en plusieurs axes. Les travaux collectifs issus de ces séminaires feront l’objet d’une publication finale commune.

Actualités :

A voir aussi :

 
00:00