Approche transdisciplinaire de la circulation migratoire (le cas des étudiants)

Porteur de projet :
Katia PLOOG, Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL) – UMR 7270

Partenaires :
CItés, TERitoires, Environnement et Sociétés (CITERES) – UMR 7324

Année de l’Appel à projet :
2017

Nous nous proposons par ce projet de structurer une collaboration entre la MSH Val de Loire et la MSHE Nicolas-Ledoux (université Bourgogne-Franche-Comté) autour de la circulation migratoire. L’étude vise à mettre en exergue la dynamique spatio-langagière liée à la migration chez le sujet, qui élabore sa mobilité à la fois dans l’espace et dans l’échange verbal avec autrui.
L’expertise du LLL dans le recueil et l’analyse linguistique des données orales sera mise en résonance avec l’analyse de contenu thématique telle qu’elle est pratiquée en sciences humaines. Le caractère innovant de ce projet réside dans les objectifs d’analyse transdisciplinaires et une interprétation plurielle des données langagières, dont, notamment, celle obtenue avec des outils spécifiques à la géographie humaine. Les deux types d’exploitation projetés bénéficieront de la dimension longitudinale de ce corpus, qui vise à mettre en lumière le processus de spatialisation d’ordre géographique et symbolique au fil du parcours migratoire, ce par l’étude des pratiques discursives des sujets.
Nous nous proposons de recueillir 8-10 entretiens autobiographiques de la migration étudiante maghrébine en Val de Loire, qui seront reversés 1) au corpus ESLO 2) au corpus CEM constitué autour de la mobilité migratoire dans l’espace francophone.

Projet financé à hauteur de 4 600 €.